Modification du droit aux allocations familiales pour le jeune demandeur d’emploi

Le droit aux allocations familiales pour le jeune demandeur d’emploi a changé le 1er septembre 2015, suite à une modification apportée par l'ONEM dans la réglementation relative au stage d'insertion professionnelle. 

Après ses études, le jeune s'inscrit comme demandeur d'emploi. Son stage d'insertion professionnelle commence à ce moment-là. Pendant son stage d'insertion professionnelle, le jeune peut conserver, sous certaines conditions, son droit aux allocations familiales au moins jusqu'à un an après son inscription comme demandeur d'emploi et tant qu'il n'a pas obtenu deux évaluations positives de l'ONEM.

Le stage d'insertion professionnelle est prolongé tant que le jeune ne présente pas deux évaluations positives. Auparavant, le jeune pouvait demander des allocations d'insertion professionnelle après deux évaluations positives. Désormais, la réglementation pour les jeunes de moins de 21 ans a changé et cela a des conséquences sur le droit aux allocations familiales. Rien ne change pour les jeunes qui sont âgés d'au moins 21 ans à la fin du stage d'insertion professionnelle.

Qu'est-ce qui change ?

  • Si le jeune a moins de 21 ans et a obtenu deux évaluations positives de l'ONEM, il a immédiatement droit aux allocations d'insertion professionnelle si ses dernières études remplissent les conditions posées par l'ONEM
  • Si le jeune a moins de 21 ans et a obtenu deux évaluations positives de l'ONEM mais que ses études ne satisfont pas aux exigences, il ne peut demander ses allocations d'insertion professionnelle qu'à partir de l'âge de 21 ans.
  • Au cours de la première année de son stage d'insertion professionnelle, le jeune conserve son droit aux allocations familiales. Quand le stage d'insertion professionnelle prend fin, à savoir après 2 évaluations positives de l'ONEM, le droit aux allocations familiales prend fin définitivement.

Plus d’infos ?  Consultez notre site web www.famifed.be. Contactez-nous via comm@famifed.be